Cover photo

Bundeena le retour !

- Australie -

Friday 2 August 2013

"Bundeena … Bundeena … J'ai déjà entendu ce nom quelque part. " Oui ! En fait c'est parce que je vous y ai déjà emmené il y a quelques mois. Si vous souhaitez vous rafraîchir la mémoire c'est ici !
Non, ne partez pas ! Ce que je vais vous montrer aujourd'hui c'est un tout autre endroit. En effet, la dernière fois nous avions découvert la partie la plus septentrionale du Royal National Park. Ce que je vous propose aujourd'hui c'est d'aller quelques kilomètres à travers le bush dangereux, inexploré (FAUX!) jusqu'à une charmante plage et son lagon. Pour conclure en beauté, nous pourrions bien longer la côte du haut de ces immenses falaises pour finalement revenir vers la civilisation, mais ça, c'est seulement si vous lisez la suite.

Bundeena : ce mot aborigène signifie "bruit du tonnerre" et fait probablement référence aux bruits des vagues se fracassant sur l'une des plages de la ville. Quoi qu'il en soit après une courte nuit nous voilà à bord de la navette reliant Cronulla et Bruit du tonnerre.

Mes compagnons de voyage sont aujourd'hui Claire et Manuel ainsi que l'un des amis de Claire : Allan lui-même accompagné de trois de ses "mates" (mot australien plus que courant désignant un compagnon). Deux d'entre eux fuiront à la vue du bush tandis que le reste s'enfoncera [courageusement] en son cœur. Parlons-en justement du bush !
Il a dû sacrément pleuvoir dans le coin car le sentier est complètement embourbé et comme il faut passer coûte que coûte nous adoptons chacun une technique différente. Personnellement l'achat de ces chaussures de randonnée est probablement l'une de mes meilleures idées et j'utilise donc la méthode "je vais tout droit sans réfléchir plus que ça". Il faut savoir que le sentier est cerné par des murs de végétation qui empêche toute tentative de contournement ou presque.


Bref après quelques kilomètres à travers boue, feuilles, branches, mares,, etc. nous parvenons à un chemin, que dis-je une autoroute … grand luxe !!!

Belles couleurs, belles fleurs tout y est !


Au détour de ce sentier l'océan se dévoile : magnifique, immense et en parfait contraste avec les couleurs automnales de notre cher bush. Le temps est magnifique, pas un nuage, soleil qui chauffe doucement et ciel bleu à perte de vue. Et moi qui m'interroge toujours "Et si c'était ça l'hiver australien…".

Un peu plus loin ce sont les falaises du parc qui volent la vedette. Dans un décor digne de film, la canopée du Royal National Park, le ciel bleu et l'océan infini. Grandiose! Vous vous en doutez, je suis sous le charme.



La plage de Marley n'est plus très loin si l'on en croit la carte, et le lagon non plus donc. Le paysage est remarquable, sauvage et … je suis à court d'adjectifs. Nous parvenons à cette fameuse plage après avoir longé en papillonnant la falaise.



La plage de Marley ressemble cependant à l'enfer lorsque l'on regarde le panneau de prévention. Ainsi si vous ne tombez pas de la falaise et ne vous faîtes pas emporter vers le large par les puissants courants marins, vous risquez fort de vous faire aplatir par les vagues qui s'écrasent violemment près du bord ou emporter par une plus forte que prévue. Si vous avez de la chance, et n'allez pas vous baigner, vous pourriez juste glisser sur un rocher pointu et dans tous les cas bien sûr : personne ne sera là pour vous sauver.
Bref je vous laisse imaginer le pire scénario possible !

Notre prochaine destination est à l'opposé de la mer (Bah oui, forcément après ce que je viens de vous raconter vous n'imaginiez quand même pas que nous allions prendre un bain !). C'est dans les dunes que nous nous lançons donc, à la recherche de notre lagon.



Ah le voilà ! Il était caché derrière cette montagne de sable, envahi par la végétation. C'est un beau lagon pour sûr. Et puis ce mélange de sable, et de forêt d'eucalyptus c'est … joli !

Nous sommes encerclés de tous côtés par de beaux paysages à vrai dire.


C'est par le chemin côtier que nous rentrons, histoire de varier les plaisirs. Ainsi s'enchaînent falaises, criques et plage jusqu'à Jibbon's Head, que nous avons déjà visité.


La falaise offre son lot de découvertes à l'image de cette roche d'un blanc immaculée. Ça parait presque douteux, regardez par vous-même !

Bon allez je vous avoue tout, nous avons tout nettoyé et gratté jusqu'à ce qu'elle ressemble à un gros gâteau glacé ! En parlant de gâteau j'ai un petit creux et toute cette histoire de ménage ça fatigue. Reposons nous un peu, le temps d'une photo de groupe et d'un petit casse-croûte !


Bien reposés nous sommes repartis et déjà l'on aperçoit les logements de Bundeena. Ce fut rapide mais très sympa. Nous avons avalé les 10km en quelques heures et l'on va même pouvoir aller prendre le goûter en ville, super dis donc !

Laissez-moi un commentaire !

  • Privé
  • Publique

Publier

Annuler

image

Fermer