Cover photo

Kings Cross

- Australie -

Friday 7 December 2012

Après une longue, très longue matinée de cours, Khalid, Lexon, Manuel, Parker et moi partons explorer le quartier de Kings Cross coincé entre le centre-ville de Sydney "The Rocks" et Double Bay. Ce quartier est un haut lieu de la culture fêtarde Australienne, c'est un peu le Pigalle Parisien.

La visite commence par la descente de la mythique "Oxford Street", connu mondialement pour être le cœur du quartier gay de Sydney. Elle abrite une quantité de boîtes de nuit, de boites de strip-tease, de bars etc.
Arrivé au carrefour de Taylor Square, c'est pour nous tous (ou pas) un moment d'émotion et de recueillement. Nous sommes devant les plus anciennes toilettes "underground" pour homme, encore conservés, de Sydney. Datant de 1907 elles sont aujourd'hui classées au patrimoine souterrain. Pour la petite histoire elles ont été créées afin de résoudre les problèmes d'assainissement de la ville à l'époque (entre 1900 et 1911). Le manque d'hygiène avait en effet provoqué un épisode de peste bubonique dans la cité. La construction de ces toilettes souterraines, plus esthétique, coïncide avec le mouvement "City Beautiful" qui fleurissait aux Etats-Unis (réforme philosophique qui a touché l'architecture et l'urbanisme). Ce mouvement avait notamment entrainé la rénovation d'Oxford Street et la création de Taylor Square dans le quartier. Ces toilettes, ultras modernes sans doute pour l'époque, possédaient l'électricité puisqu'elles devaient répondre au plan de développement de l'éclairage dans les lieux publics.
Si j'avais su que je pouvais tenir autant de lignes sur des toilettes, j'aurai créé un article exclusivement dessus. Tout ça pour dire que les sanitaires sont aujourd'hui fermés et qu'on a, du coup, pas pu "visiter".

Après un bref passage dans l'école national d'art de Sydney, vide puisque ce sont les vacances d'été, nous passons devant l'église St John's et arrivons finalement à un carrefour. D'un côté un beau mur végétal cachant les tours du quartier d'affaire de Sydney, de l'autre une œuvre d'art. Initialement appelé "Stones Against the Sky", Rochers contre le ciel (version littérale), il fut un temps renommé par les habitant de Sydney "Sheat On Sticks", Merde sur bâtons (autre traduction littérale) à cause de sa couleur d'origine marron. Ils l'ont depuis repeint en gris.



Un peu plus loin se dresse un panneau de publicité "Coca Cola". Il a l'air de rien mais on le considère quand même comme l'équivalent "Hollywood" pour Sydney. Erigé en 1970 il est considéré comme le premier panneau publicitaire de la ville et le plus grand de tout l'hémisphère Sud (41m sur 13m). D'après M. Wikipédia (il n'arrête pas de me demander de l'argent en ce moment, pas vous ?) ce panneau accueil plus de 800 lampes fluorescentes qui permettent de projeter 13 modèles différents la nuit. Bref j'ai vu un panneau coca cola.

Nous pénétrons officiellement dans le quartier de Kings Cross. Le contraste avec les autres quartiers de Sydney est saisissant mais pas désagréable. C'est un quartier extrêmement hétéroclite. Ainsi, en moins de 5 minutes on a pu croiser des femmes et hommes d'affaires, des travelos, des backpackers et d'autres personnes au look complètement décalé et déjanté que je ne pourrai vous décrire. La rue est très animée avec des pancartes lumineuses aguicheuses, des sex-shops, des boites de strip-tease, etc. C'est un haut lieu de la vie nocturne des Sydney-Siders, à ne pas manquer donc.
Après avoir arpenté quelques rues nous parvenons à la fontaine Alamein. Fontaine en mémoire des soldats morts pendant la seconde guerre mondiale. Elle a régalé mon appareil photo…

J'ai même eu une idée assez précise de la distance qui me sépare de Paris.

Parvenu à Elisabeth Bay nous en profitons pour prendre notre traditionnelle petite photo de groupe.

Nous passons ensuite devant une maison réputée pour être l'une des plus chères de Sydney. Personnellement j'ai juste vu des caméras de surveillance et un mur.

Nous parvenons finalement à un ravissant parc sur les hauteurs de Kings Cross donnant sur la baie. Un étang rempli de boissons obèses borde un grand massif de buissons, d'arbres et de fleurs. De l'autre côté une étendue d'herbe. Des enfants y jouent sous l'œil vigilant de leurs grands-parents, des couples s'y prélassent, des lecteurs s'y distraient et nous, nous y baladons.



Challis Avenue nous conduit à la dernière partie du programme de la journée. Cette rue possède de superbes maisons de style colonial témoins du passé Australien.

Au bout de l'avenue Embarkation Park nous offre une autre vue de Sydney, avec en premier plan des bâtiments militaire, en second plan le quai numéro 10 (Finger Wharf) et en arrière-plan le Harbour Bridge et l'Opéra.


Au bas de la colline se dresse l'illustre "Harry's Cafe de Wheels" ou des stars du monde entier viennent déguster le fameux "pie" Australien. Nous n'avons donc pas échappé à la règle et sommes allés commander notre pie "façon Harry's". Il faut passer le cap de l'aspect verdâtre qui ne donne pas vraiment confiance.

Et puis avant de partir, une petite photo souvenir d'une nouvelle star à ajouter aux tableaux de ce café !

Le quai "Finger Wharf" (n°10) de Sydney accueil une quantité de restaurants et de bars mais pas seulement; des personnalités comme Russell Crowe (acteur de Gladiator) y ont élu domicile.
Et maintenant "la petite minute utile" … l'histoire du "Finger Warf". Il a été construit en 1905 et constitue l'une des plus grandes structures en bois du monde. Il fut tour à tour utilisé pour embarquer des ressources telles que la laine, mais aussi déployer des troupes pendant la seconde guerre mondiale ou débarquer les nouveaux migrants. Aujourd'hui il a été transformé en complexe luxueux accueillant hôtels, appartements résidentiels et restaurants.

De luxueux bateaux bordent les quais et nous narguent, tous plus grand et beaux les uns que les autres. Deux noms auront attiré mon attention le "0 0 seven" qui était en train de rentrer dans le port et le "tiramisu".


Voilà, c'est fini pour aujourd'hui, Kings Cross n'a plus de secrets pour nous. Enfin Kings Cross vu de jour ce qui n'est en fait que la partie émergée de l'iceberg.
Je ne vous parle pas du Royal Botanic Garden ou nous sommes allés après, car voyez-vous, il faudrait une journée entière pour le visiter. Un prochain article en perspective pour vous le faire découvrir. En attendant une petite photo pour vous mettre l'eau à la bouche…

Laissez-moi un commentaire !

  • Privé
  • Publique

Publier

Annuler

image

Fermer